Présentation

  • : Le blog de Ukraine en france
  • Le blog de Ukraine en france
  • : Bienvenue sur Ukraine en France ! Un blog de découverte pour ceux qui ne connaissent pas mais aussi pour les amateurs de l'Ukraine. Un blog qui permet l'échange d'informations et les discussions sur ce pays si complexe.
  • Contact

Recherche

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>
Vendredi 20 mai 5 20 /05 /Mai 17:12

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/2f/BChmielnicki.jpg Khmelnitsky Bohdan est né en 1595 et meurt le 6 août 1657. Il est d'origine noble et viendrait de l'Ukraine centrale. Il se battit contre l'armée du sultan et lors de la bataille de Cecora il perdit son père. Il fut prisonnier et apprit le tatar et le turc durant sa captivité.

En 1637, il devint secrétaire militaire des Cosaques enregistrés, puis commandant d'une centurie cosaque. Il avait déjà commencé une vie de noble ordinaire lorsqu'un violent conflit personnel l'opposa avec un staroste adjoint local qui se termina par la mort de son fils de dix ans.

 

Bohdan Khmelnytsky décida de se venger et se réfugia chez les Cosaques Zaporogues dont il devint hetman en 1648, avec l'aide des Tatars de Crimée et en incitant les paysans ukrainiens à la révolte qui espéraient ainsi éviter le servage que leur réservaient les nobles polonais. L'Ukraine avait déjà connu plusieurs révoltes, mais cette fois l'enjeu était la constitution d'un pays indépendant. Le succès de Bohdan Khmelnytsky fut énorme : il souleva en effet toute l'Ukraine, rassembla une armée plus de 80 000 hommes, battit les armées polonaises à plusieurs reprises et fit vaciller la puissante République polonaise de l'époque.

 

Les révoltés furent battus à plusieurs reprises en 1651, mais la résistance cosaque ne fut pas définitivement matée. Bohdan Khmelnytsky se tourna alors vers le tsar de Moscovie et convainquit les Cosaques non sans mal de se mettre sous sa protection. Le traité de Pereiaslav de 1654 entérina cette proposition qui donnait au tsar la rive orientale du Dniepr que les Cosaques contrôlaient encore (Hetmanat cosaque). La révolte cosaque se transforma alors en guerre russo-polonaise qui ne se termina qu'en 1667, à la signature du traité d'Andrusovo.

 

Sa place dans l'histoire ukrainienne est essentielle, il est un personnage historique qui symbolise l'unité ukrainienne. Pourtant, il est aussi très critiqué puisqu'il s'est jeuté dans la gueule du loup en acceptant l'accord avec la Moscovie à l'époque, puis la Russie, qui a fini par posséder totalement l'Ukraine et la dominer. Sans une telle décision que serait devenu l'Ukraine ? Aurait-elle eu une histoire si liée à la Russie ? Des questions sans réponse bien entendu, mais cela explique pourquoi beaucoup pensent qu'il n'avait pas assez réfléchi ou qu'il était trop idéaliste puisqu'il a décidé de faire confiance ce qui généralement n'est jamais récompensé.

Par ukraineenfrance - Publié dans : Cosaque amateur
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 20 mai 5 20 /05 /Mai 16:07

La cosaquerie est vue en France comme un mouvement particulier au Caucase ou à la lointaine Sibérie. On connaît finalement très peu l'histoire cosaque ukrainienne qui est pourtant essentielle. On peut dire que des mouvements cosaques apparaissent dès le XVe siècle en Ukraine. Ils sont au départ des bandes organisées pour défendre les villages face aux raids tatars. De plus, l'oppression polonaise était forte, donc ils s'organisèrent d'eux-mêmes jusqu'à former un mouvement important pour se soulever et s'insurger face à la domination polonaise et aux attaques tatars.

L'un des hetman les plus connus est Bohdan Khmelnitsky, c'est celui qui a mené l'insurrection la plus importante en 1648. Bohdan Khmelnitsky réunit le « Conseil de Pereïaslav » dans la ville du même nom, où les cosaques ukrainiens votent pour une alliance militaire avec la Moscovie et acceptent le traité de Pereiaslav, qui réunit la rive gauche du Dniepr à la Russie. Alors, la Russie et la Pologne se partagent alors l'Ukraine.

 

Les cosaques zaporogues sont à différencier des autres cosaques ukrainiens. La première Sitch des cosaques se trouve sur une île, la Mala Khortytsia, en aval des rapides du Dniepr, d’où leur nom de Zaporogue (za porohy signifie "au-delà des rapides"). Ils ne sont pas comme les cosaques enregistrés qui travaillaient pour le tsar, ils sont affranchis des règles des dominateurs. Finalement la Sitch sera détruite à cause des ordres de Catherine II qui ne supportait aucune forme de nationalisme quelconque.

Mais le cosaque reste un symbole extrêmement important en Ukraine. Il est synonyme de liberté, rébellion et esprit national. C'est ainsi que le cosaque mamaï devient quasimment une icône en Ukraine, une sorte de représentation nostalgique du passé glorieux des cosaques.

http://olehanna.pagesperso-orange.fr/mamai.jpg

Par ukraineenfrance - Publié dans : Cosaque amateur
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 14 mai 6 14 /05 /Mai 18:06

http://4.bp.blogspot.com/_DXNrfEAxM_Y/SeqNVVV2e7I/AAAAAAAAAOI/KsTzjjvocdI/s400/ukraine-culture-taras-shevchenko.jpgQui s'intéresse à l'Ukraine se doit de connaître Taras Shevchenko (Тарас Шевченко) ! Il est le poète ukrainien par excellence, celui dont toute la communauté parle, celui que tout le monde admire... Une certaine unité ukrainienne s'est créée grâce à cet auteur, il est donc essentiel pour tout apprenti connaisseur de l'Ukraine de savoir qui est ce poète et quelle est son oeuvre.

 

 

Très brève briographie :


Taras Grigorivitch Shevchenko est né le 9 mars 1814 dans une famille de serfs à Moryntsi. Il savait lire et aimait beaucoup dessiner. Le 5 mai1838 Karl Briullov acheta sa liberté à Saint-Petersbourg. Il devint par la suite étudiant et se fit tout d'abord connaître pour sa peinture. Sa première collection de poésie est Kobzar en 1840. Il étudie toujours à Saint-Petersbourg, mais est tout de même retourné en Ukraine trois fois, où il rencontre des intellectuels ukrainiens de l'époque comme Panteleimon Kulish et Mykhailo Maksymovych. Outré par les multiples destructions dans son pays natal il décide de faire un album de gravures qu'il appela l'Ukraine pittoresque.

En 1846, il rejoint la Confrérie de Cyrille et Méthode, organisation politique secrète qui souhaitait abolir le servage et établir l'égalité sociale. Il fut arrêté avec les autres membres le 5 avril 1847 et mis en prison à Saint-Petersbourg. Alors, il fut condamné à servir comme soldat à Orenburg près de la Caspienne. Il lui était interdit d'écrire et de dessiner, ordre de Nicolas Ier en personne. Il réussit tout de même à écrire et dessiner grâce à des petits carnets qu'il cachait dans sa botte. Ses textes parlent de l'oppression en Ukraine et de liberté. Son exil militaire prend fin en 1857. Mais on lui interdit alors de vivre en Ukraine. Il vit d'abord à Nijniy Novogorod, puis à Saint-Petersbourg. En 1859, on l'autorise à retourner en Ukraine voire ses proches et ses amis, mais il y fut retenu et interrogé. Il fut renvoyé à Saint-Petersbourg et fut surveillé par la police jusqu'à sa mort. D'abord enterré en Russie, ses restes ont finalement été transférés en Ukraine deux mois plus tard.

 

Oeuvres :


Kobzar (1840) - Les Haïdamaques (1841) - Le Rêve (1844) - La Servante (1844) - Caucase (1844) - L'Hérétique (1845) - Testament (1845), son plus célèbre poème - Trois ans (1845) - Les Rois (1848) - L'Artiste (1856) - Les Néophytes (1857)

 

Influence :


Il est le poète national ukrainien, mais il est aussi peintre et un grand humaniste. Il représente le réveil national de cette époque, c'est pourquoi l'Ukraine a fait de lui une figure emblématique et symbolique de l'esprit national. Même à l'Est de l'Ukraine, il est courant de voir dans chaque maison un buste de Shevchenko, il est désormais une icône de la culture ukrainienne.

Par ukraineenfrance - Publié dans : Premiers pas
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus